Fiches pratiques

Le par dans Fiches pratiques.

Le Buddleia


Que voici une belle plante envahissante ! Buddleia colonise tous les terrains, pour peu qu’ils soient secs et rocailleux : friches, bords de route, voies de chemin de fer, lits de rivière asséchée… Une plante donne près de 3 millions de graines par pied et par an. On comprend aisément que le Buddleia de David (Buddleia davidii), sous son air bienfaiteur pour papillons butineurs (d’où son nom français, arbre aux papillons) est un roublard. Il colonise les terrains au détriment de la flore locale. Et les papillons sont de gros dindons…de la farce, leurs chenilles ne mangent même pas les feuilles du Buddleia.

En voila un qui profite de la pollinisation et ne renvoie pas l’ascenseur.

Vous aurez compris qu’il va falloir se passer de cet arbuste au demeurant charmant, avec ses panicules de fleurs tubulaires estivales, n’en déplaise à l’Eglise. Buddleia vient du nom d’un pasteur anglais, Adam Buddle, médecin et botaniste (1660-1715). Le nom de l’espèce « davidii » est en souvenir d’un missionnaire français, David (1826-1900), qui découvrit cette plante en Chine.

Alors tant pis pour David, mais le Buddleia continuera à orner nos jardins sans l’espèce « davidii » trop invasive, même si on en trouve encore en vente partout… Mais vous voila avertis.

D’autres espèces existent (ouf !). Voici quelques exemples sans risque.

Buddleia X weyeriana : le stérile.
Hauteur : 1,50 m
Largeur : 1,20 m
Floraison en panicules jaunes en été

Buddleia alternifolia : mon préféré.
Hauteur : 3 m
Largeur : 2,50 m
Port souple et élégant
Floraison bleue très abondante au printemps, grappes de fleurs en pompon.
Taille : après la floraison, contrairement aux autres Buddleia qui fleurissent l’été et qui se taillent donc en fin d’hiver.

Buddleia ‘Lochinch’ : Hybride stérile.
Hauteur et largeur : 3 m
Feuillage argenté
Floraison odorante bleu lilas en fin d’été et automne

Buddleia globosa : le globuleux.
Hauteur et largeur : 3 m
Floraison printanière et remontante en été, boules jaune orangées
Gélif en dessous de – 8°C
Je ne suis pas sûr qu’il soit stérile…

Autre Buddleia pour les chanceux des zones douces, B. officinalis. Bleu lilas, odeur de miel, dès la fin d’hiver, une merveille ! mais gélive à – 5°C

 

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)